Les 10 choses à mettre en œuvre pour favoriser l’autonomie des seniors

Lorsqu’un senior perd en autonomie, on doit l’accompagner et le prendre en charge. Même si son âge n’arrange pas les choses, vous devez faire en sorte pour conserver au maximum cette autonomie. Découvrez dans cet article comment on peut favoriser l’autonomie des personnes âgées au quotidien.

Une réadaptation du logement

Pour que le senior soit indépendant le plus longtemps possible dans son logement, vous pouvez penser à y faire quelques améliorations. Pour qu’il puisse accéder facilement à l’étage par exemple, installez un monte-escalier tournant TK Home Solutions. Dans la salle de bain et près des toilettes, les barres d’appui ne seront pas de trop.

A voir aussi : Optimiser le confort et la sécurité : tout ce que vous devez savoir sur le lit médicalisé

L’emplacement de ses affaires

Par peur que le senior perde ses repères, on n’ose pas toujours déplacer ses affaires. Pourtant, pour stimuler son autonomie, il serait judicieux de revoir l’emplacement de ses affaires. L’idée est d’aller petit à petit dans ce changement. Vous pouvez par exemple placer ses livres dans le tiroir de sa table à chevet. Le but est de rendre les objets qu’il utilise au quotidien soient faciles d’accès.

Ses vêtements

Pour favoriser l’autonomie de votre proche âgé, vous pouvez également revoir sa garde-robe. En effet, dans certains cas, notamment avec certains vêtements, il peut se passer de votre aide. Vous pouvez alors remplacer ces pantalons ou ces jupes avec boutons avec d’autres modèles à élastique. Proposez-lui des vêtements faciles à enfiler.

A lire en complément : Comment faire un legs à une association caritative ?

Les équipements de domotique

Les outils technologiques peuvent effrayer le senior. Expliquez-lui que passer d’une maison classique à une maison connectée ou à une maison intelligente avec l’installation de ces équipements domotiques peut lui faire oublier ce sentiment de perte d’autonomie. Depuis son lit, il pourra alors gérer le verrouillage et le déverrouillage des portes et des fenêtres, l’allumage et l’extinction des lumières et/ou l’ouverture et la fermeture des volets roulants.

La téléassistance

On présente souvent la téléassistance comme une solution sécurisante pour le maintien à domicile d’une personne âgée. Si certains seniors n’en sont pas convaincus, c’est qu’ils voient la téléassistance comme un dispositif permanent de surveillance. Il faudra qu’il comprenne que cette solution favorise son autonomie. Si la perte d’autonomie n’est pas si importante, la personne âgée peut se passer d’un aidant. En cas de problème, la téléassistance peut lui apporter de l’aide.

La pratique d’une activité physique

Si votre parent âgé ne veut plus se mettre au sport, c’est parce que ses muscles perdent en tonicité et en force. Pourtant, la pratique d’une activité physique régulière peut l’aider à optimiser sa souplesse et son sens de l’équilibre. Il sera alors plus facile pour lui de réaliser les gestes du quotidien. Là, il ne suffit pas de lui dire qu’il doit faire du sport.

L’idée est de l’accompagner et de l’encourager dans une activité qui lui permettra de bouger son corps. En effet, il n’est pas obligé de faire une heure de marche. Vous pouvez l’inviter à faire le ménage avec vous et dans ce cas, ce sera lui qui passera l’aspirateur.

L’alimentation

La santé des personnes âgées peut-être très impactée par l’alimentation. Les régimes alimentaires trop salés, sucrés, riches ou transformés peuvent être néfastes. Il est important :

  • de faire attention aux produits achetés pendant les courses
  • d’expliquer les risques avec l’aide du médecin traitant
  • de leur donner goût aux aliments sains
  • mais aussi leur autoriser quelques petits plaisirs ponctuels pour ne pas subir son alimentation au quotidien

Le dialogue

Même si le senior tient à son indépendance, vous ne devez pas non plus le laisser livré à lui-même. Vous devez alors échanger avec lui pour comprendre ses besoins et ses sentiments. Questionnez-lui par exemple sur les tâches qu’il veut réaliser seul et celles pour lesquelles il a besoin d’une aide.

Le maintien du lien social

Lorsque la personne âgée perd en autonomie, son lien social se dégrade aussi. Elle se prive alors de certaines sorties et activités. Pour favoriser son autonomie, vous devez faire en sorte qu’il puisse maintenir le lien social.

vous pourriez aussi aimer